Depuis le 16 mars dernier, Ray-Mont Logistiques a repris ses opérations sur le terrain vague d’Hochelaga-Maisonneuve. Prétextant le refus de la Ville de prolonger son permis de construire, il affirme devoir entreprendre des travaux de drainage sur le site, mais il semble pour l’instant surtout s’amuser à déplacer d’un bord et de l’autre la quarantaine de conteneurs qui y ont été installés. Ces faux travaux, un écran de fumée visant à faire croire à une « activité de construction » justifiant son permis, ressemblent plutôt drôlement à une provocation : les conteneurs s’empilent, dépassant en hauteur la butte visant à leur faire écran, et au sommet sont installés, face au quartier, les conteneurs taggués aux couleurs de notre résistance.

 

 

Plusieurs actions de perturbation ont freiné les activités de réhabilitation du site dans les dernières années : blocages de l’entrée par des habitant.e.s, des mères en colère, des regroupements citoyens, arrêt des travaux à l’arrivée des travailleur.se.s, sabotage de la machinerie, blocage de sa plateforme dans Pointe-St-Charles, appropriations et occupations ponctuelles lors de manifestations familiales, action de design spontané : des rappels constants au pdg de l’entreprise, Charles Raymond, qu’il n’est maître de rien du tout sur ce terrain de contestation.  

 

POURSUIVONS LES BLOCAGES !

Ceci est un appel à tous les groupes et individus à poursuivre les blocages et à entraver les travaux en cours sur le site par tous les moyens qui sont à leur disposition. Face au mépris, à la dépossession, à la destruction du vivant, face à la violence exercée par Ray-Mont, aux menaces à la santé d’une population déjà vulnérable et aux espèces vivantes avec qui nous cohabitons : bloquons, bousillons, festoyons, escaladons, déboulonnons, peinturons, foutons le bordel ! Faisons sa fête à Charles Raymond.

 

Pour que le terrain reste vague

On bloque Ray-Mont Logistiques