La formation d'un comité vise à réunir ceux et celles désirant articuler écologie et décolonisation dans la lutte pour la défense des territoires. Les comités permettent une plus large participation et une coordination des efforts. Ils peuvent à la fois soutenir le Camp de la Rivière et s'organiser sur leur propre territoire.Pour constuire les comités et se préparer à la reprise des hostilités avec les pétrolières, nousproposons quelques pistes d'activités et d'actions pour les prochains mois. Nous prévoyons organiser une fin de semaine de formation et une rencontre entre les comités dans les prochains mois. D'ici là, il s'agit de maintenir la tension, d'enquêter sur les projets en cours et de bâtir des liens solides.

 

Organiser le soutien au Camp de la Rivière

 

Assurer une présence physique, fournir du matériel et de l'argent. Despersonnes vivant au campont décidé d'y passer l'hiver.Il faut donc rester à l'affutdes besoins qui seront exprimés dans les prochaines semaines relativement à ce défi.

 

Enquêter et construire la solidarité

Aller à la rencontre despersonnes en lutte .Il est fondamental d'apprendre à connaître les luttes de défense des territoires et de se lier avec ceux et celles qui les mènent.

 

Organiser des actions autonomes

Les cibles et formes d'actionssont multiples, les adressesfaciles à trouver du moment que les ennemis sont identifiés. L'organisation d'action est à la fois unmoyen de se lier entre nous en incluant de nouvelles personnes et de faire monterle ton face aux projets de l'économie extractiviste.

 

Organiser des discussion autour de livres

  -Penser l'envers obscur de la modernité

-Pour une histoire amérindienne de l’Amérique

-Carbon democracy. Le pouvoir politique à l'ère du pétrole

-Red Skins White Masks

-Colonialité du Pouvoir et démocratie en Amerique Latine -

1492, l'occultation de l'autre

-Wasáse indigenous pathways of action and freedom

-Decolonization is not a metaphor

Mettre en place des activités de financement

 Il faut financer la suite du campement, les luttes en cours et la défense des arrêté.es du blocage et de  la semaine d'actions.

 

 Organiser des projections 

Liste de films proposés

-Kanehsatake, 270 ans de résistances

  -Les évènements de Restigouche

-La Couronne cherche-t-elle à nous faire la guerre?

-Pour la survie de nos enfants

-Our nationhood

-Kouchibouguac

Organiser des formations à l'action  

Lorsque le temps vient de mettre en place des actions ou d'intervenir dans celles déjà en cours, il est fondamental de savoir le faire en minimisant le danger que nous courrons et maximiser celui que nous représentons : ABC d'une occupation, préparation d'équipes médicales, entraînement aux tactiques de rue et de survie en forêt, apprentissage du fonctionnement des technologies ennemies et de celles qui peuvent nous être utiles.

 

Produire du matériel d'agitation et d'information

  Il est nécéssaire de faire connaître les activités des comités à travers des affiches, des tracts et autres outils de diffusion. Ainsi que de sensibiliser la population aux questions écologiques et décoloniales. 

 

Participer à l'organisation de la tournée de conférences 

Au courant du mois de novembre, il serait intéressant de circuler dans les régions qui ont signifié un appui au Camp de la Rivière. Nous proposons de mettre en place une tournée de conférence.

 

Adopter des positions d'appui en Assemblée générale

 

Pour organiser des discussions sur les événements du Camp de la Rivière avec des personnes ayant participé à la lutte : campdelariviere@gmail.com Pour contribuer aux prochaines publications du journal et bâtir le réseau des comités : cddt@riseup.net
 Ou rejoignez nous sur facebook sur la page du Comité de défense et de décolonisation des territoires