Nous publions les contributions ponctuelles, communiqués et publications anonymes reçus par courriel – pour autant que les publications proposées s'intègrent dans l’esprit de la plateforme sans toutefois être rattachées à un projet. Pour nous faire parvenir une publication, écrivez-nous à contrepoints-media@riseup.net.

English version
 
Montreal, 7 mars 2020 – Un groupe de près de 100 personnes a bloqué l'accès à l'entrée Viau du Port de Montréal, samedi après-midi à 14h15. Le groupe a occupé l'entrée pour une demi-heure afin d'ériger des barricades et disposer plusieurs bannières devant l'entrée du port, empêchant l'entrée ou la sortie des marchandises. Le protecteurs-trices de l'eau et de la terre ont ensuite manifesté dans les rues d'Hochelaga-Maisonneuve.
 
Cette action est organisée en solidarité avec les Wet'suwet'en qui luttent contre l'occupation continue de leurs territoires non-cédés par Coastal GasLink et la GRC. L'action succède aux multiples blocages ferroviaires qui ont pris place au soi-disant Montréal dans les dernières semaines.
 
"Nous sommes ici pour afficher notre solidarité avec les populations autochtones partout au "Canada" qui ont bloqué des ports, des édifices gouvernementaux, des routes et des voies ferrées afin de perturber l'économie et forcer la fin de l'occupation des territoires Wet'suwet'en", a affirmé Michelle Fournier.
 
Le 2 mars dernier, le checkpoint Gidimt'en sur le territoire Wet'suwet'en a publié une vidéo appelant à la poursuite des actions de solidarité, demandant à leurs allié-es de garder la pression et rappelant qu'aucun accord n'a été conclu au sujet du pipeline de Coastal GasLink.
 
"Nous sommes ici en support aux Wet'suwet'en, inspirés par les gardiens et gardiennes du feu qui ont tenu un blocage ferroviaire pour plus de trois semaines à Kahnawake. Alors que cette barricade a été démantelée volontairement le 5 mars dernier, les gardiens et gardiennes du feu ont déplacé leur feu sacré et affirmé qu'ils et elles étaient prêt.e.s à effectuer de nouvelles actions si nécessaire, compte tenu de l'occupation continue du territoire par CGL et la GRC", a déclaré Jeremy Dupuis.
 
"Ceci est un moment crucial pour agir. Nous sommes ici pour envoyer un message clair, soit que les populations partout au "Canada" continuent de garder leurs yeux rivés sur Wet'suwet'en. Nous savons que la tentative d'accord conclue entre le gouvernement et les chefs héréditaires la semaine dernière n'inclut pas le retrait de CGL de leur terroire, leur principale demande. Tyendinaga, Kahnawake, Listuguj ont tenu des blocages pendant de longues semaines. Nous comprenons qu'il s'agit maintenant d'un moment pour reprendre des forces et préparer les luttes à venir. Aux settlers qui vivent à Tiotià:ke ou ailleurs: je vois ceci comme un moment où notre solidarité est plus que jamais nécessaire", a ajouté Fournier.
 
_________________
 

Solidarity Action with Wet'suwet'en Land Defenders Currently Blocking Access to Port of Montreal

 
Montreal, March 7th 2020 – A group of around 100 protesters blocked the Viau entrance of the Port of Montreal Saturday afternoon for about 30 minutes. The group arrived at the port at around 2:15pm today and erected a barricade and several banners in front of the port entrance, blocking incoming and outgoing traffic. The group then held a demo through the streets of Hochelaga-Maisonneuve.
 
This action took place in solidarity with the Wet’suwet’en who are fighting against the continued occupation of their unceded territories by Coastal GasLink ("CGL") and the RCMP. This action comes on the heels of multiple rail blockades which have taken place in so-called Montreal in recent weeks.
 
“We are here to show our solidarity with Indigenous people all over "Canada" who have been blocking ports, government offices, roads, and railways to create economic disruption and force an end to the occupation of Wet'suwet'en land" said Michelle Fournier. 
 
On March 2nd, the Gidimt'en checkpoint published a video calling for continued solidarity actions, asking allies everywhere to keep the pressure on and clarifying that no agreement had been reached regarding the CGL pipeline. 
 
"We are here in support of the Wet'suwet'en and inspired by the firekeepers who kept a rail blockade going for more than three weeks in Kahnawake. While this blockade was dismantled voluntarily on March 5th, the firekeepers have moved their fire and acknowledged that they are ready to take more action as is necessary, given that CGL and the RCMP are still in the territory," explained Jeremy Dupuis.
 
“This is a crucial time for all of us to act. We are here to send a clear message out west that people all over Canada have their eyes on Wet'suwet’en, and that we know that the tentative agreement reached between the government and the hereditary chiefs last week doesn't include the removal of CGL from their territory, which is a principle demand of theirs. Places like Tyendinaga, Kahnawake, and Listuguj have been holding it down for so long. We understand this is also a time to gather energies and prepare for the struggles to come. To settlers living in Tiotià:ke and elsewhere, I see this as a moment where our solidarity is needed more than ever,” said Fournier.