On en a touTEs entendu parler : Des antennes de télécommunication incendiées par des personnes déconnectées de la réalité qui parlent de conspirations et de complots, de Bill Gates et de George Soros. Leurs arguments contre la 5G sont si farfelus qu'on en vient à croire qu'il n'y a aucune raison de s'y opposer. Le problème est qu'il y aurait peut-être de bonnes raisons de s'y opposer. Mais ces raisons valables passent sous le radar, noyées dans une pile de comploteries tirées d'un mauvais film des années '50s.


Qu'est-ce que la 5G ?

5G veux dire 5ième génération. C'est la nouvelle génération de connexioncellulaire, qui a la prétention d'être cent fois plus rapide que la 4G.Pour atteindre cette vitesse, la 5G utilise une bande de fréquence plusélevée. La 5G aura donc plus de difficultés à passer au traversd'obstacles denses, comme un mur. Il faudra donc installer plus de tourspour compenser ce problème, et pour supporter la plus grande quantité dedonnées transférées. La 5G aura donc besoin de plus, beaucoup plus, detours de communication pour fonctionner, mais pourra le faire avecbeaucoup moins de puissance car elle n'aura pas à aller aussi loin.

L'objectif officiel de la transition vers la 5G est de pouvoirimplémenter complètement un concept appelé IoT (Internet of Things). LeIoT est une expression à la mode pour décrire un réseau de capteurs. Uneutilisation positive du IoT pourrait être une série de capteurs qu'unepersonne ayant une déficience cardiaque pourrait porter sous sesvêtements, et qui pourrait avertir l'hôpital immédiatement en casd'attaque cardiaque. De tels appareils existent maintenant mais ils sontvolumineux et peu discrets. Un capteur 5G, comme il aurait besoin demoins de puissance, pourrait être grandement miniaturisé.

Le côté négatif, on le connaît bien. Le IoT sera aussi utilité pour la surveillance et la répression. Par exemple, la police pourrait coller un senseur minuscule sur votre véhicule qui serait beaucoup plus difficile à trouver.


Impacts sur la santé

Il y a deux inquiétudes principales : la première est que la 5G pourrait avoir un impact sur les personnes électrosensibles. Malheureusement, l'électrosensibilité (ou syndrome d'hypersensiblité électromagnétique) n'est pas encore suffisamment bien connue. On sait quels sont les symptômes, mais on ne connaît pas les causes exactes : s'agit-il d'une fréquence particulière ? De plusieurs bandes de fréquences ? À partir d'un signal de quelle puissance les symptômes se manifestent-ils ? Sans en savoir plus sur ce qui cause l'électrosensibilité, il n'est donc pas possible de déterminer si le passage à la 5G aura un impact néfaste ou positif.

La deuxième inquiétude est les risques de cancer à travers l'exposition à des ondes électromagnétiques de fréquence élevées. On sait que des ondes électromagnétiques ayant une fréquence très élevées, comme les rayons UV, peuvent provoquer des cancers. Ces fréquences sont qualifiées de "ionisantes", car pour vibrer à cette fréquence, elle sont à un niveau d'énergie suffisant pour créer des ions à partir des molécules, et donc peuvent potentiellement endommager l'ADN de nos cellules.

La 5G utilise une bande de fréquence beaucoup plus élevée que la 4G, mais ça reste encore très loin des fréquences ionisantes. La bande de fréquences de la 5G est de 28GHz à 72GHz, comparé au 2,5GHz utilisé par la 4G. La différence est significative, et il est vrai qu'on s'approche des fréquences ionisantes, mais on en est encore très loin. Pour donner une idée des fréquences :

- 4G : 2.5GHz
- Wifi : 3 GHz
- 5G : 50 GHz
- Lumière visible : 300 000 GHz
- Ultraviolet : 3 000 000 GHz
- X-Rays : 300 000 000 GHz

Les risques de cancer augmentent à peu près à partir de l'ultraviolet,qui est la fréquence la plus basse qui peut provoquer l'ionisation des cellules. Donc, même si une onde de 5G aura beaucoup plus d'énergie qu'une onde de 4G, nous sommes encore très, très loin des fréquences ionisantes. La 5G utilisera aussi beaucoup moins de puissance, ce qui fait que moins d'ondes seront envoyées. Il est donc raisonnable de penser que la 5G n'augmentera pas les risques de cancer. Ce n'est pas une certitude, mais même avec toutes les tours de 5G qu'il est prévu d'installer, l'exposition devrait être imperceptible comparée à ce qu'on reçoit du soleil.


Impacts sur notre sécurité


L'impact principal est plutôt sur notre sécurité. Parce que des tours, il est prévu d'en installer beaucoup plus. Au moins 10 fois plus que les tours de 4G. Et qui dit plus de tours, dit une triangulation plus facile. La triangulation est une technique qui permet de localiser la position exacte d'un téléphone cellulaire en examinant la puissance du signal reçu par trois tours cellulaires.

Avec la technologie actuelle, la police est capable de suivre notre téléphone intelligent d'une rue à l'autre. C'est précis, mais pas parfaitement. Avec la 5G, il est plausible de croire qu'ielles seront capables de déterminer dans quelle table du restaurant vous êtes assisEs. Le niveau de précision que la police pourrait obtenir dans ses filatures serait sans précédent.

Il y a une tendance actuellement à bannir les outils de reconnaissance faciale dans les pays occidentaux. La police ne résiste que faiblement à ces tentatives parce que, honnêtement, ielles n'en ont pas besoin. Pratiquement tout le monde occidental possède un téléphone intelligent, et il est trivial de suivre celui-ci dans vos déplacements.

C'est le même constat avec les méta-données. La police affirme ne pas écouter nos communications, mais elle sait exactement de quoi on parle sur la base des méta-données. Ainsi, même si la police n'aura pas le droit d'utiliser la reconnaissance faciale, elle saura exactement où nous nous trouvons en suivant notre cellulaire.

Ceci dit, il est peu probable que la tendance actuelle des gouvernements à pousser pour la 5G soit afin de pouvoir mieux nous suivre. C'est probablement seulement une coïncidence "heureuse" qui a un impact positif pour le bras armé de l'État. La vraie raison, comme tout ce qui se passe dans notre monde capitaliste, est probablement plus économique.


Impacts sur l'environnement


La transition vers la 5G coûtera plusieurs centaines de milliards de dollars, seulement pour le Canada. Le gouvernement canadien donne présentement à des compagnies privées plus de 200 milliards de dollars pour la construction du réseau 5G.

L'impact principal est que les fournisseurs cellulaires qui supportent la 5G vont lentement retirer le support des vieux réseaux (4G, 3G ...). Cela va forcer toutes les personnes qui utilisent encore leurs vieux cellulaires à changer pour un nouveau, vu que les vieux cellulaires ne peuvent pas physiquement communiquer sur ces fréquences plus élevées. C'est une forme plus discrète d’obsolescence programmée et un moyen de revendre, encore une fois, un nouveau cellulaire à des gens qui en ont déjà un.

L'impact environnemental est clair : beaucoup de cellulaires envoyés au dépotoir, parce que, soyons honnêtes, le recyclage est une farce. Et aussi, un gros boom pour l'esclavage utilisé pour obtenir les minéraux utilisés pour construire ces nouvelles machines.

L'autre question est, à quel point en a-t-on besoin ? tout le monde a déjà un cellulaire, tout le monde est déjà capable de regarder des vidéos en temps réel. À quel point a-t-on besoin d'une connexion plus rapide ?


Impacts sur la science

Il y a un impact majeur, cette fois-ci sur la science. Les imbéciles quiont choisi la bande de fréquence pour la 5G l'ont choisie même aprèsavoir été avertiEs que ce choix aurait un impact majeur sur des travauxscientifiques utilisant des satellites autour de la Terre. On vous ledonne en mille. Les satellites affectées seront ceux qui étudient leschangements climatiques. Non, ce n'est pas une erreur. Les ondes de la5G vont interférer avec la détection des gouttes d'eau d'en l'air, doncde la détection des nuages. Cela devrait réduire notre capacité deprédire la température d'environ 30%. Super bonne idée quand on n'a plusde problèmes avec des tornades, mais avec des tempêtes de tornades.

Il y a eu des discussions à ce niveau, et un compromis a été atteintentre l'industrie de la 5G et les scientifiques afin de minimiser lechevauchement entre les bandes de fréquence de la 5G et les bandes defréquences utilisées par les satellites scientifiques. Mais l'impactsera quand même définitivement négatif.

Il est difficile ici de ne pas voir une conspiration. La FCC (FederalCommunications Commission) américaine, qui a vendu l'internet l'annéedernière aux compagnies privées (en détruisant la "Net Neutrality" auxÉtats-Unis), est à blâmer en partie pour cette décision. La FCC est déjàreconnue pour être une organisation à la botte des consortiums decommunications, alors pourquoi ne serait-elle pas aussi à la botte descompagnies pétrolières en même temps ?


Enjeux politiques

Il y a un autre enjeu de sécurité, qui touche cette fois-ci la sécuriténationale. Plusieurs pays affiliés aux États-Unis tirent parti dupassage de la 4G à la 5G pour se débarrasser du matériel électroniquechinois, en particulier le matériel produit par Huawei. Le blocaméricain étant en guerre économique avec la Chine, il y a desinquiétudes chez les militaires américains que le matériel chinoispourrait servir pour espionner ou pire, pour causer une panne majeure del'internet aux États-Unis. Dans le monde connecté actuel, la disparitionmême momentané de l'internet pourrait avoir des conséquences économiquesdramatiques.

La seule guerre économique qui nous intéresse est la guerre des riches contre les pauvres. Malgré tout, il est important de ne pas oublier que toute guerre dans lequel le soit-disant Canada est entraîné aura un impact sur nous et sur les personnes autour de nous. Nous devons donc minimalement être au courant.


Enjeux économiques

Les réseaux 5G auront besoin de plus de tours cellulaires, beaucoupplus. La construction de ces tours et de toute l'infrastructure derrièreest une manne pour les fabricants de matériel de communication, lescompagnies qui en font l'installation, et évidemment leurs actionnaires.Les 200 milliards versés par le gouvernement canadien sont donc un dondirect pour cette industrie, don qui versera quelques gouttes sur lespersonnes qui font le travail réel, et qui votent, et qui élisent cemême gouvernement.

Mais s'il faut absolument verser 200 milliards pour faire roulerl'économie, pourquoi construire une autoroute qui ne servira peut-être àrien ? Pourquoi ne pas fournir en eau potable les villages autochtonesqui n'en ont pas ? Pourquoi ne pas financer plus de logements sociaux ?Pourquoi ne pas financer nos organismes communautaires en déroute ? Legouvernement canadien reconnaît que plusieurs régions ont une connexioncellulaire déficiente, voire inexistante. Pourquoi flauber 200 milliardspour un donner plus de services à des régions déjà fortement connectées ?

Probablement parce que ça ne permet pas de vendre plus de cellulaires.Probablement parce que ça n'achète pas de votes. Parce que ça ne tombepas dans les mains d'un conseil d'administration d'un consortium decommunications, qui peut ensuite récompenser une loyauté politique avecune couverture médiatique favorable en temps d'élections, quand ce n'estpas un poste administratif confortable pour un ministre à la retraite.

Un autre enjeu économique est le marketing. Les compagnies de marketingsont déjà capables de suivre nos cellulaires, mais avec peu deprécision. Avec la 5G, ces compagnies sauront exactement dans quelsmagasins nous allons, et peut-être même devant quels étalages ouaffichages publicitaires nous nous arrêtons. Nous trouvant face à uneaffiche, une compagnie de publicité, un parti politique saura quelproduit, quel enjeu, attire notre attention.

Cela donne soudainement une valeur significativement accrue de nos métadonnées, qui représentent déjà un marché mondial de plusieurs
milliards de dollars.



Quoi faire ?

S'il y a une chose qu'il faut faire, c'est de ne pas amener noscellulaires lors de manifs et d'actions. Avec la 4G, les flics nepouvaient pas toujours prouver hors de tout doute que nous noustrouvions dans une manif. Avec la 5G, ielles sauront exactement où noussommes, peu importe le déguisement qu'on porte. Notez que même fermé,certains cellulaires continuent de se connecter à leurs tours,officiellement afin de garder le contact avec le service 9-1-1.

Une autre chose que l'on peut faire est de garder nos vieux cellulairesplus longtemps. Il est moins probable que le 3G/4G soit discontinué s'ilreste encore beaucoup de clientEs sur le service. Aussi, il est possibleen ville de garder un cellulaire à peu près fonctionnel en se limitantau wifi, et en installant des ROMs comme LineageOS ou Replicant. Il est ainsi possible de garder un vieux cellulaire bien après qu'il ne soit plus officiellement supporté par les fournisseurs de service.

Et ultimement, il nous faut imaginer un monde où nous pourrionsbénéficier de toute cette technologie sans en être dépendantE, etsurtout sans dépendre de compagnies privées qui n'ont clairement pasnotre meilleur bien en tête. Nous ne sommes qu'un produit pour elleux,un produit qu'ielles peuvent revendre aux publicistes, et qui estultimement jetable. Ce qu'il nous faut est un réseau cellulaire libre etindépendant, un réseau internet réellement libre et indépendant. Unréseau qui ne puisse pas être coopté par un gouvernement, une FCC, unGoogle.